Théâtre

Je cherchais des rôles pour des femmes. Et j’ai fini par me mettre à l’écriture de l’En Vie.

Deux amis m’ont accompagnée dans l’accouchement de ce premier texte théâtral. J’en profite pour leur dire encore combien leur présence m’a aidée… Merci Catherine, merci Denis.

Après il y a eu « Adèle et au-delà », « Au pied du Mur », « Au fil de la Craie », « Sans Ailes » et « Un peu plus loin quand même. »

A chaque fois ce sont des gens et des questions. Des personnages et des histoires.

J’écris ce qu’en tant que spectatrice ou en tant que comédienne je souhaiterais voir jouer. J’écris des dialogues à l’oreille, avec les corps en tête, en tentant de me défaire du jugement, de rester vigilante sur l’écriture, je guette les complaisances, les facilités . Je cherche à faire l’économie des mots, resserrer le langage autour des situations, contraindre les personnages à causer quand c’est possible. C’est si dur de dire.